Kate Tempest, deesse de la poesie ordinaire

I#katetempest
C'etait vendredi a la Gaite Lyrique. 
Kate tempest est arrivee sur la scene, je ne sais pas si vous l'avez deja vue, Kate Tempest a l'air de rien, d'ailleurs ca fait partie de son engagement politique de refuser les deguisements, les masques, les mascarades, de refuser de se mettre en scene, meme si la scene, elle l'occupe et bien, elle l'occupe magistralement. Elle l'investit. Elle s'investit corps et ame. Kate vient avec un legging, une chemise, des baskets, a les cheveux blonds roux longs, pas trop coiffee, surtout pas appretee. On dirait qu'elle sort de la douche. Elle a le corps massif et la voix grave. Un mur d'images l'entourent. Elle ne veut pas de projecteur sur elle. Il y a ses textes, sa musique. Elle disparait derriere. Fusionne.