Pina Bausch - Auf dem Gebirge hat man ein Geschrei gehört


Le bras plonge
Vers l'avant
Nu et muscles saillants
Et la main qui traine après le bras
Affleurent le sol
Les doigts
Retourne à l'épaule la main et le bras se plie, le bras se ploie