Lydie Salvayre, Pas pleurer

Deux langues s'entrelacent, celle de Montse, langue parlée, intime faite de matières, de français, d'espagnol, et celle de Bernanos, langue écrite, pure poésie, publique. Et ces deux langues racontent la sanglante année 1936-37 en Espagne. Imbrication parfaite des deux postures, des deux trames, du positionnement de ces personnages face à l'histoire.