Virginia Woolf, une chambre à soi

Roman précurseur du féminisme, ironique et cruel à souhait.