Laurent Quintreau, Marge brute

La prouesse de ce roman, c'est d'avoir fait cohabiter l'enfer de Dante et la réunion d'un comité de direction. Une descente en crescendo dans le pire de ce que peut révéler la pensée humaine...