18 mars : j'attends le printemps

dans la lente agonie du jour
le fil gris de tes cheveux flirte avec l'ébène

le gant agrippé sur l'écorce de la vie trahit le sens qu'il met dans son geste