Mikado

Mikado de Claire Berest. Je note pour m'en souvenir. J'aime les écrivains qui invente la littérature comme on invente sa vie. Livre et vivre ne font plus qu'un. Je bascule. Tout en moi bascule. De l'autre côté, sur l'autre rive, celle des poètes disparus - sans espoir mais pas sans ambition - les petits poètes en tout. Les artisans, ceux de l'ombre, ceux de la transparence, ceux du dérisoire...