L'immense amour

Elles coulaient sur mes joues,
offertes aux passants,
sans pudeur, sans revendication
indifférentes à leurs regards
les larmes